24 avril 2011

Danemark...

Bon, je pense que là j'ai de la matière pour un nouveau billet ;-) Changement de ville, de pays, de vie !
Ma moitié vit au Danemark et il a bien fallu, à un moment donné, discuter du ' c'est qui qui bouge ? '. Entre des conditions de vie très agréables au Danemark pour elle et en même temps une volonté de ' voir autre chose ' pour moi, la balance a vite penché d'un côté, les cartons pour Bibi.
Si ce point est clair depuis pas mal de temps, le timing s'est accéléré ces dernières semaines...

Mi-avril, congès 2010 à solder : 3 semaines off, un billet d'avion pour Copenhague, valise avec costumes et chemises, des fois que... Et le ' des fois que... ' a fonctionné au premier entretien, et c'est de là que le timing est devenu fou ;-) Mail avec la RH pour exposer la situation : j'ai un projet à l'étranger et le responsable me veut le plus tôt possible, peut-on s'arranger sur un départ et un préavis raccourci, en gros... De 4 semaines, le préavis est ramené à une, merci chef. Une semaine pour les cartons, résilier abonnements RATP / mobile, rendre les clés de l'appartement...
Le 13 avril à 20h, dernière fermeture de la boutique / 14 avril à 4h du matin, voiture chargée et départ pour Copenhague. Après 14 heures de route et 1250 km, la nouvelle adresse.

Une fois installé physiquement, vient vite l'installation ' administrative '.

Etape n°1 : le titre de séjour. Même si Union Européenne, même si libre circulation, le Danemark tient à connaître les raisons de votre venue, ce que vous comptez faire sur son sol... Formulaire de 4 pages, une annexe remplie par l'employeur avec type de contrat, une photo... 10 minutes après, autorisé à résider et à travailler.

Etape n°2 : le CPR. C'est le numéro magique, on peut tout faire avec, rien sans. Tout le système tourne autour de ce numéro, votre identifiant qui vous accompagne partout, pour toutes les démarches. Nouveau document à remplir + titre de séjour + passeport et c'est bon, CPR délivré.

Etape n°3 : la Tax Card. Au Danemark, les impôts sont prélevés à la source. Cette Tax Card indique donc votre niveau d'imposition. 20 bonnes minutes de bus, direction le Sud de la ville et les bureaux du Skat, le Trésor Public Danois. Ca a pris 5 minutes : avec le fameux CPR, la personne au guichet à récupérer toutes mes données et a enregistré mon taux d'imposition. Aucun papier, tout est dans le système. Lorsque l'employeur rédige votre contrat, il prend votre CPR et le système va lui dire de suite quel taux d'impôt appliquer sur votre salaire.

Etape n°4 : le compte bancaire. Indispensable pour recevoir son salaire, et ouvert en... 5 minutes. Premier élément enregistré par le conseiller sur son écran ? Mon numéro CPR et ça y est, il a toutes mes coordonnées, voit mon taux d'imposition, sait grosso-modo quel va être mon salaire...

Voilà comment j'ai occupé mon début de semaine... Etape suivante, les cours de Danois, @ suivre...
Enregistrer un commentaire